20 moyens de trouver des utilisateurs - lewys - agence web à Bordeaux

20 moyens de trouver des utilisateurs

Trouver des utilisateurs, ou des clients à proprement parler, lorsqu’on se lance dans la création d’une entreprise n’est pas toujours simple. En effet, à l’heure où le digital sonne comme une évidence, surtout par les temps qui courent, il est utile de connaître tous les leviers d’acquisition de nouveaux prospects

Lewys en a sélectionné 20 pour toi ! Ces 20 solutions sont des canaux qui font leurs preuves auprès de nombreuses entreprises au quotidien dans leur stratégie marketing et communication.

Les canaux d’acquisition pour trouver ses prospects

Entrepreneur depuis peu, tu cherches à savoir comment trouver tes futurs clients. Après avoir fait une étude de marché et une étude de ta cible principale et, le cas échéant, de tes cibles secondaires, tu vas pouvoir mettre en place des stratégies et des outils pour faire connaître ton activité.

Comment acquérir de nouveaux utilisateurs pour les convertir en prospects puis en clients ? Voici les 20 canaux d’acquisition que nous te suggérons pour développer ton portefeuille client.

Le SEO

Le SEO est pour nous le canal d’acquisition le plus fiable et le plus efficace sur le long terme. Pour les novices du Web, SEO c’est le référencement naturel (gratuit) de ton site Internet. L’acronyme SEO signifie : Search Engine Optimisation. Les experts du SEO parlent aussi de référencement organique.

Qu’est-ce-que ça veut dire le référencement naturel ? Le référencement naturel contribue au classement de ton site sur les moteurs de recherche. Mieux ton site sera référencé, plus haut il sera classé dans les pages de résultats (SERP) des moteurs de recherche comme Google. 

Comment être bien référencé sur les moteurs de recherche ? En employant une stratégie SEO à moyen et long terme. En effet, une stratégie quelle qu’elle soit peut être amenée à évoluer au bout de quelques mois en fonction des résultats du travail mais aussi en fonction du comportement de ta cible.

Pour construire une stratégie SEO efficace, il faut connaître sur le bout des doigts toutes les variantes de ton activité (vision, produit, client, localisation, marché). La stratégie SEO va donc découler de ton étude de marché et de ton business plan. Tu vas devoir récupérer, ou réfléchir, à tous les termes qui qualifient ton entreprise et ton activité, les poser à l’écrit sur un document et évaluer leur valeur sémantique. Pour exécuter ce travail de fourmi, il existe des outils en ligne mais surtout des experts en analyse sémantique et stratégie SEO.

La vente directe

Vendre ton produit, ou tes produits, sur la place publique est le meilleur moyen pour attirer de nouveaux clients. Si tu as les bons arguments de vente pour séduire ta clientèle et que tu as le goût de la vente directe alors tu peux te lancer. Tu peux vendre sur les marchés, dans des foires expo, des salons, ou encore des magasins spécialisés.

Le marketing d’influence

Qu’est-ce-que le marketing d’influence ? As-tu déjà entendu le terme influenceur ou influenceuse ? Tu peux déjà comprendre qu’il s’agit d’une personne qui exerce sa capacité à influencer d’autres personnes. En y ajoutant le marketing, cette personne peut amener une autre personne à acheter. Alors, ça ressemble au bouche à oreille on est d’accord, mais le marketing d’influence se passe exclusivement sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram, Snapchat ou encore YouTube (par les youtubeurs connus). 

C’est une stratégie qui vise à toucher les utilisateurs connectés sur les réseaux sociaux et qui ont l’habitude de suivre le quotidien de ces influenceurs ou influenceuses. Ces personnes sont rémunérées par les marques pour tester leurs produits et en parler à leur communauté en ligne à travers différents types de contenus (stories, posts, articles, tuto vidéo, shooting photo ambiance, etc). 

Bien souvent, les marques sont identifiées sur ces contenus et donc les abonné.es peuvent facilement passer commande soit avec un simple swipe (glissement de l’index vers le haut de l’écran) et se retrouver sur le site web de la marque, ou encore en cliquant sur le profil de la marque. Bref, il existe différentes façons de faire pour guider l’utilisateur sur les réseaux sociaux et l’amener à la conversion. Là aussi ça demande de mettre en place une stratégie social media avec un objectif, une étude de persona, des contenus pertinents, des fonctionnalités à utiliser, etc.

Le marketing d’influence est devenu un levier d’acquisition très significatif pour certaines marques, qui ne passent plus que par ça pour vendre leurs produits. Les organisations les plus rentables du marché font appel continuellement à des agences spécialisées dans le marketing d’influence. Ces agences vont se charger de trouver la personne la mieux taillée pour chaque type d’entreprise et d’avoir un rôle d’intermédiaire entre l’expert.e des réseaux sociaux et l’entreprise cliente.

L’affiliation

L’affiliation concerne davantage les sites web. Il s’agit de proposer comme un genre de partenariat rémunéré entre l’éditeur d’un site web, ou une plateforme type marketplace, et toi. Concrètement, l’affiliation c’est de la publicité payante cliquable mais entre sites web mais dans l’histoire c’est toi qui paye d’abord. L’idée est de profiter de la notoriété d’un site web, et de ses utilisateurs, faisant partie du même domaine que le tien pour vendre un produit ou un service.

Soit tu fais appel à une agence de campagne d’affiliation pour te donner les meilleurs conseils et stratégies afin d’obtenir de nouveaux clients, soit tu t’en occupes toi-même. Si tu débutes et que tu n’y connais absolument rien et que tu as vraiment envie d’investir là-dedans alors tu devrais plutôt te tourner vers une agence. Elle est spécialisée sur ce marché et saura te guider et te conseiller pour avoir un meilleur retour sur investissement de tes campagnes.

La relation presse

Pour savoir si la presse écrite ou digitale peut t’aider à faire connaître ton activité et te permettre d’avoir des prospects, tu dois te demander d’abord si ta cible idéale lit la presse.

Effectivement, si aucun de tes clients idéaux ne lit la presse ou seulement très peu, alors ce ne sera peut-être pas une solution efficace pour toi.

Néanmoins, la presse d’aujourd’hui est quand même bien sensibilisée au digital et nombreux sont les journaux ou magazines papier qui ont un outil numérique en complément pour leurs lecteurs connectés.

Dans certaines zones géographiques, la presse peut avoir une forte influence sur le mode d’information et de consommation des habitants, professionnels ou particuliers, d’une région ou d’une ville. Tu peux dans ce cas contacter un journal pour avoir un rendez-vous avec un journaliste qui pourra faire un article sur ton activité, ou aussi un reportage vidéo qui sera ensuite transmis à la TV sur la chaîne locale et / ou sur le Web exemple chaîne YouTube ou autre outil de visionnage vidéo.

Tu peux tenter le coup ! Encore aujourd’hui, la presse peut avoir plus de poids que d’autres canaux de communication selon ton secteur d’activité et ta localisation.

Les plateformes existantes

Trouver de nouveaux utilisateurs peut également venir d’un autre site que le tien. Admettons que tu aies déjà ton site web. Soit tu ne parles que de ton entreprise et ses services à ce moment-là tu as un site vitrine, soit tu décides aussi d’y vendre tes produits et tu as alors un site e-commerce. Si tu vends sur ton site e-commerce et que tu arrives à en vivre c’est top. 

Si au contraire tu manques de visibilité car c’est le tout début, tu peux également vendre tes produits sur un autre site que le tien et là on parle de plateformes.

Autre cas de figure : tes acheteurs récurrents sont des clients fidèles qui ont besoin de tes produits souvent mais tu veux aussi pouvoir toucher un autre type de clientèle (ta cible secondaire). Les plateformes pourront t’aider à répondre à ce besoin.

Airbnb, Booking, Amazon, Cdiscount … sont des plateformes sur lesquelles tu peux aussi vendre tes produits si tu es une entreprise dans le secteur du tourisme, dans le secteur de la vente ou du retail.

Autres exemples de plateformes : Malt, Crème de la Crème, Codeur.com, Freelance.com, Coworkees, sont destinées à des entrepreneurs qui font de la prestation de service plutôt axée sur le digital ou l’informatique.

Les évènements

Comme dit plus haut, participer à des évènements est une solution pouvant te permettre de te faire connaître et de trouver de nouveaux contacts

Parmi ces nouveaux contacts, il peut s’agir de prospects (futurs clients) bien sûr mais également de partenaires ! On en parlera plus bas. 

Quelques exemples d’évènements professionnels où tu peux t’inscrire : une conférence, un meeting, un petit-déjeuner ou une soirée networking (réseautage), une Assemblée Générale si tu es adhérent d’une association, un gala, un dîner de charité, une journée portes-ouvertes, un webinaire, et aussi un salon.

N’oublie pas tes cartes de visite, un smartphone bien chargé et ton sourire ! 

C’est souvent à la suite d’évènements que ceux cités en exemple que tu peux décrocher des nouvelles collaborations ! Surtout n’hésite pas à relancer quelques jours après toutes les personnes avec qui tu as discutés ! Pense donc à bien prendre leur carte de visite pour pouvoir soit les rappeler soit leur envoyer un mail si tu sens qu’il y a une carte à jouer 😉

Les salons

Justement les salons, venons-en ! Les salons sont des évènements soit ouverts au public soit privés pour les professionnels. L’entrée peut être gratuite ou payante selon le type d’évènement et l’organisateur. Participer à un salon peut se voir de deux manières : soit en étant simple visiteur soit en étant exposant. Tu peux aussi faire les deux à la fois si tu as une seconde personne avec toi sur qui compter le temps que tu te balades dans les allées à la rencontre d’autres entrepreneurs

Grâce à un salon tu pourras davantage te faire connaître en démontrant ce que tu sais faire ou en exposant tes produits sur ton stand. Si tu souhaites exposer dans un salon reconnu comme le Salon des Entrepreneurs par exemple, tu vas passer 2 jours à fond à croiser plein de monde et tu seras sans doute très sollicité.e ! C’est un super moyen pour ton entreprise d’acquérir une notoriété naissante.

Les partenariats

De ces événements professionnels, salons, foires, meeting … naissent souvent des liens avec les autres exposants ou visiteurs. Le mieux est de participer à des événements sur plusieurs jours (1 week-end ou 3 jours dans la semaine) et de s’y rendre chaque jour pour déclencher des échanges avec des entrepreneurs intéressants pour toi et aussi intéressés par toi. Si tu es plutôt de nature timide, au début ça sera difficile d’aller vers les autres c’est normal ! On n’a pas tous l’aisance naturelle pour ça. Si tu as la possibilité de participer à des ateliers en groupe lors de ces événements, ça sera une porte d’entrée pour échanger avec d’autres professionnels qu’ils soient de ton domaine ou non !

Un exemple de partenariat : si tu travailles dans le domaine de l’événementiel ou de la culture, tu peux trouver un autre prestataire avec qui collaborer sur un même projet voire plusieurs à la longue si vous vous accordez bien ensemble. Chacun peut ramener du business à l’autre et c’est plutôt chouette de s’entourer d’un bon réseau de partenaires !

Le plus important reste de faire fructifier ces relations professionnelles en entretenant le contact sur la durée de manière épisodique (1 fois par mois).

Le marketing offline

Faire du business ne veut pas forcément dire qu’on doit le faire en ligne tout le temps ! Avant l’ère du tout numérique, bon nombre de spécialistes en marketing utilisaient de bonnes vieilles méthodes pour vendre leurs services ou leurs produits. Ces méthodes, ils les ont testées, expérimentées, et en ont fait des analyses poussées afin de les améliorer, de les rendre infaillibles pour enfin les vendre à d’autres entrepreneurs et ainsi donner un autre sens à leur business.

Pour autant, aucune de ces méthodes ne s’apparentent aux pratiques du marketing digital.

Ces personnes-là sont les précurseurs du Web-Marketing. Les temps modernes n’ont fait que moduler ces méthodes historiques pour les adapter au Web. Bref, on n’a rien inventé.

Quelques exemples de marketing offline : l’envoi de courrier personnalisé, la presse écrite, la vente directe, le réseautage, les événements physiques, l’affichage publicitaire dans l’espace public ou sur un véhicule de fonction, la recommandation, l’édition, etc.

Si nécessaire, tu peux allier les deux : stratégie marketing offline et stratégie marketing online.

Le SEA

Le SEA c’est l’inverse du SEO. 

L’acronyme SEA signifie : Search Engine Advertising. 

Dans le A de Advertising si tu comprends un peu l’anglais tu vois vite qu’il s’agit de publicité. C’est le cas ! Quand on parle de SEA on parle également de référencement payant d’où la notion Ad. D’ailleurs, au moment où j’écris Ad je pense automatiquement à un acteur référence du marché de la publicité payante … Google Adwords bien sûr !

Tout comme le SEO, le SEA a besoin de stratégie de mots-clés pour être efficace. L’avantage du SEA est le positionnement rapide de ton site web si, toutefois, ta stratégie SEO est elle aussi efficace. Les mots-clés, expressions de recherche que tu auras validés dans ta stratégie de référencement naturel pourront être utilisés pour la stratégie de référencement payant. Par conséquent, si tu es mal positionné avec les mots-clés choisis pour le SEO, tu le seras aussi pour le SEA.

D’autres paramètres peuvent aussi venir faire de l’ombre au tableau comme la qualité de ta page web de destination ou encore la concurrence si tu te situes sur un marché bouché.

Certes, les résultats affichés tout en haut de la page de résultats de recherche des moteurs de recherche, dont Google, font rêver beaucoup d’entreprises. Mais tout le monde n’y arrive pas d’un coup d’un seul ! Les enchères que tu miseras sur ta campagne Adwords auront aussi un poids dans la visibilité de ton annonce. Plus ton secteur est concurrentiel, plus ton budget SEA devra être gonflé ! Réfléchis bien à ça. 

Le SEO et le SEA sont deux stratégies complémentaires. Le SEO lorsqu’il est bien travaillé et suivi donne de supers résultats sur la durée. Le SEA sera très intéressant pour toi quand tu seras déjà bien positionné dans les Serps. Si par exemple ton site arrive en 4ème position dans la page 1 de Google sur un mot-clé , tu pourrais payer une annonce pour remonter en tête de liste. Une fois ton annonce créée, tu as la possibilité de revenir dessus pour la modifier ou augmenter ton budget. 

C’est simple, tu définis un budget mensuel dans Google Adwords et tu payes au coût par clic (CPC). De ce fait, dès qu’un utilisateur clique sur ton annonce, le compteur démarre. Si à la fin du mois, tu n’as pas eu assez de clics sur ton annonce et donc tu n’as pas atteint ton budget, la plateforme te rembourse.

Créer une communauté

D’après toi qu’est-ce qu’on entend par le mot communauté ? On peut comprendre en synonymes : collectif, collectivité, rassemblement, groupement, groupe, association, unité.

Tous ces mots tournent autour d’un seul et même sujet : les personnes.

Et selon toi où se retrouvent ces personnes dans le monde du digital ? Sur les réseaux sociaux pour la plupart et aussi sur des plateformes privées comme Slack ou Discord.

En quoi est-ce intéressant et utile d’avoir sa propre communauté ? L’intérêt pour toi d’avoir ta communauté c’est de pouvoir attribuer à ton entreprise une identité singulière et d’attirer les bonnes personnes pour s’y rattacher et avoir une chance de les convertir en clients.

Pour que ça soit cohérent, tu dois absolument étudier une stratégie d’identité de marque

On avait parlé la semaine dernière dans notre dernier article sur la création d’une communauté justement si jamais tu veux aller plus loin.

Le content marketing

Content is king.

Traduction : le contenu est roi.

Sans contenu, pas de clients. Là ce n’est pas seulement une histoire de gagner sa vie grâce à ses clients, mais plutôt de la manière dont on peut y parvenir.

Le content marketing c’est le contenu que tu vas étudier et appliquer à tous tes outils numériques (sites, réseaux sociaux, e-mailing, newsletter, article de blog, script vidéo, podcast) pour attirer ton client idéal et le rendre consommateur.

Si tu veux vendre rapidement, tu vas nécessairement devoir passer par la phase stratégique de la production de contenu AVANT sa publication. Une stratégie de contenu te permettra de savoir où tu vas, d’avoir une ligne conductrice et de t’y tenir.

Les réseaux sociaux

Incontestablement les outils les plus efficaces pour trouver ses clients APRÈS un site web.

Efficaces oui mais à condition que là encore une stratégie soit mise en place avant d’utiliser ces canaux d’acquisition. Une bonne stratégie c’est aussi la garantie que tu proposes un contenu sérieux à tes futurs abonné.es et que tu n’es pas là en touriste. Dis-toi qu’il y a ton concurrent principal qui est déjà sur les réseaux et lui il a déjà compris qu’avec un contenu adapté et ciblé tout de suite ça fonctionnait mieux.

En créant un contenu adapté, optimisé pour ta clientèle cible, tu vas alors construire ta communauté ! Ces personnes s’identifient à ton contenu, à ton identité de marque et te suivent régulièrement. Grâce à ce travail-là, à moyen terme tu pourras te rendre compte par toi-même de la vraie efficacité d’être présent sur les réseaux sociaux.

Quand ton contenu sera prêt, pense à tenir un planning éditorial pour rester organisé dans ton travail. Aussi, regarde les statistiques de tes publications semaine après semaine pour avoir des indicateurs de performance, et de non-performance, de tes publications.

Petit conseil : rien ne sert d’être inscrit sur tous les réseaux sociaux. Choisis-en deux pour commencer en fonction de tes prédictions sur les habitudes de ta cible idéale. Par exemple, si tu t’adresses à un public jeune entre 18 et 25 ans, ne crée pas de page Facebook. Les jeunes eux aiment le divertissement, l’interaction, le visuel. Essaye plutôt Tik-Tok ou Instagram.

Les social ads

Les social ads sont comme les annonces payantes de Google sauf que là elles sont spécifiques aux réseaux sociaux. Les réseaux sociaux, tout comme Google d’ailleurs, sont des outils gratuits dont on peut se servir comme on en a envie. Le petit bémol c’est que pour pouvoir bénéficier de toutes les performances de ces outils de manière gratuite, il faut avoir mis en place des stratégies solides de chez solides. En plus de ça, il faut qu’elles soient perçues comme pertinentes pour tes utilisateurs par ces canaux de communication et d’acquisition. Tu es donc soumis à la dure loi des algorithmes. Ces algorithmes ce sont des systèmes informatiques pensés et développés pour ce genre d’outils.

Les publicités payantes sur les réseaux sociaux ont aussi intéressantes pour faire connaitre ton service ou ton produit mais à toi d’être malin pour te différencier de tes concurrents.

L’email marketing

L’email marketing va pouvoir te permettre d’envoyer du contenu à tes utilisateurs directement dans leur boîte mail. Ce contenu doit être aussi adapté afin de répondre au besoin de ton client. Si tu lui envoies des choses qui le l’intéressent pas, tu peux vite comprendre que tu n’auras pas le retour exempté. 

Cet email ne ressemblera pas aux e-mails que tu envoies à un client pour le relancer sur un travail ou encore pour faire de la prospection. Pour commencer, ce mail marketing aura pour but comme son nom l’indique d’être vendeur, d’inciter l’utilisateur à l’action. Par ailleurs, les clients qui recevront ton email marketing seront intégrés à une liste que tu auras définie en amont et qui correspondra à un objectif.

En exemple ça donne : tu as une activité de traiteur et toi ta différenciation c’est que tu cuisines des plats fusion et vegan. Le marché auquel tu t’adresses est donc dit de niche. Demain, tu vas inventer une nouvelle recette dans ta cuisine et donc de nouveaux produits à ajouter à ta carte. Cette recette tu vas vouloir en parler, sans la dévoiler, à tes prospects et leur suggérer les mets que tu as élaborés. Dans ton outil d’envoi d’email marketing (Mailchimp, Mailjet, ou autres), tu vas créer une liste dans laquelle tu y mettras tous les contacts que tu penses attirer avec tes nouveautés culinaires.

L’engineering as marketing

Ce titre à 100% anglophone veut tout simplement dire que l’ingénierie se met au service du marketing. Les ingénieur.es informatiques vont donc développer des techniques savamment pensées et étudiées par le pôle R&D (recherche et développement) pour un unique but : rendre l’expérience utilisateur de plus en plus optimale et fluide.

La rencontre entre le marketing et l’ingénierie est très pertinente car il s’agit là de développer des protoypes d’outils numériques de plus en plus pointus et de plus en plus proches des fonctions cognitives humaines.

Dans la panoplie des métiers du digital, on peut voir de nouveaux profils techniques appelés Growth Hackers. Ce sont ces profils, entre autres, qui mettent en place des stratégies marketing à l’aide de ces outils ingénieux, pensés par l’homme pour l’homme mais développés par des machines.

Le viral marketing

Pas de panique, il ne s’agit pas d’une nouvelle pandémie virale !

Celle-là elle est plutôt bonne pour une entreprise disons !

Rendre viral son marketing, c’est premièrement adapter un contenu en étant au plus près du besoin de son client. La viralité ne se fera que par ta cible, ta communauté, tes prospects.

Dans le jargon du web, on appelle ça aussi faire le buzz. Ah, tu vois ça te parle mieux maintenant ! Le buzz se fera parfois sans que tu le cherches. Finalement, ce n’est pas toi qui en sera à l’initiative mais ta communauté. Les réseaux sociaux seront les outils parfaits pour rendre viral ton contenu. Tu n’imagines pas le nombre de personnes que tu peux toucher avec ton message ! 

Un petit conseil : reste toujours en alerte en paramétrant tes notifications pour les recevoir par mail ou directement sur ton smartphone (push notifications).

Le bouche à oreille

“As-tu déjà entendu parler de cette personne dont on m’a parlé hier et qui a travaillé avec un tel et qui a fait du bon boulot ?” Voilà comment le bouche à oreille se met en place et comment tu peux vite te retrouver avec des missions si tu es freelance ou avec de nouvelles commandes si tes clients recommandent ta marque à leur réseau ou entourage.

À l’instar du viral marketing, le bouche à oreille contribue à la notoriété de ton entreprise ou de ta marque en produisant un effet de boucle qui ne cesse de prendre de l’envergure. Néanmoins, ça peut s’arrêter du jour au lendemain pour des raisons que tu ne peux contrôler car le bouche à oreille est provoqué par un mouvement externe à ton activité.

Il suffit d’un mauvais timing comme c’est le cas dans une situation économique compliquée que nous traversons toutes et tous.

Les coups de pub

Un coup de pub peut aussi t’amener de l’activité commerciale. Cela peut être le cas par exemple si tu es habitué à travailler avec d’autres prestataires de service devenus partenaires qui parlent de toi à leur communauté sur leurs réseaux sociaux.

Un cas de figure : un graphiste freelance qui expose sur Instagram sa nouvelle charte graphique et qui explique à sa communauté que son site sera entièrement conçu avec l’aide d’un Ux Designer (toi) pour permettre à ses utilisateurs d’avoir une approche totalement intuitive et immersive sur son site. À ce moment-là, il énonce, écrit et identifie ton compte Insta et Paf … tu te retrouves avec de nouveaux abonnés sur ton compte, des nouveaux likes sur tes publications et peut-être même des messages privés !

Conclusion :

Voici les 20 moyens que nous avons trouvés pour t’aider à attirer ta cible idéale et les intéresser à tes services ou tes produits. Si tu en vois d’autres que tu as déjà expérimentés n’hésite pas à nous les partager en commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

X